Welcome Guest!
If this is your first visit, be sure to check out the Help/FAQ page by clicking the link above. You may have to register before you can post: click the register link above to proceed. To start viewing messages, select the forum that you want to visit from the selection below.

by narrapresley at 02-16-2018, 05:13 PM
[Image: icon_e_biggrin.gif] Bonjour à tous,

allons vérifier que le Mont Saint-Michel est bien toujours à sa place car :

Le 205 GTI Classic Club organise les samedi 2 et Dimanche 3 Juin 2018 une balade touristique à la découverte de la Baie du Mont Saint Michel, d'Avranches à la Pointe du Grouin.

Le rendez-vous est fixé le samedi 2 juin à partir de 11 h 02, à Avranches.

A 12 h 03, départ pour le déjeuner.

Après le repas, direction le Mont Saint Michel : visible libre. ( parking : 6 euros/2 heures/véhicule ) Navette gratuite jusqu'au Mont.

Retour à nos GTI et traversée des polders, pause crêpe et cidre ou boisson chaude pour réchauffer les équipages.

Nous aurons ensuite tout le loisir de rouler le long de la baie et la mer, avant de gagner l'hôtel ( 2 * Logis de France ) pour un repas et une nuit réparatrices.

Le dimanche matin, départ en douceur pour une visite de Cancale, puis de la Pointe du Grouin.

A midi, repas puis dislocation.

Les frais de la balade : du samedi midi au dimanche midi : 120 euros/adhérent ou sympathisant, 130 euros/ non-adhérent, plus 15 euros pour l'établissement du road-book. Sur la base d'une chambre double.

Forfait chambre single : me contacter.

Un copilote N'est PAS obligatoire.

Pour toute question, n'hésitez pas à me contacter.

Attention : nombre de places limité à 24 personnes.

Bulletin d’Inscription à imprimer et à me renvoyer :

Bulletin d’Inscription

Pour patienter, quelques photos vont suivre.

Bertrand.
by narrapresley at 02-16-2018, 05:11 PM
Coup de Ballet 2018

Bonjour à tous ! [Image: hello.gif] 

Les 5 et 6 mai 2018, l'équipe de Côte d'Or vous propose de fêter les 30 ans du podium de Jean-Pierre Ballet au Rallye Monte-Carlo de 1988 avec une 205 GTI, sur les routes du Vercors. 

[Image: 595988IMG2330.jpg]
[Image: 708734MonteCarlo8810.jpg]

Cette sortie nationale se déroulera sous la forme d’une épreuve de navigation à l’aide d’un road-book. Il est donc impératif d’être deux dans le véhicule (les personnes sans "co-pilote" ne pourront être acceptées). 


Vos contacts : 
Frédéric, Responsable Côte d'Or
Tél: 06.23.12.23.75
Stéphane, Responsable Régional Bourgogne
Tél : 06.72.72.25.69
e-mail : bourgogne@club205gti.fr

Cette sortie étant officielle, seuls les véhicules conformes à la charte du club y seront admis. Il est donc exigé que les participants potentiels, non membres du club, joignent à leur demande d'inscription 3 photos du véhicule engagé pour acceptation.
Il est toutefois à préciser que les membres du club seront prioritaires pour les inscriptions.

Voici le programme
Rendez vous samedi 5 mai 2018 avant 12h00 précises à Valence (26) sur le parking de la concession Peugeot de Valence, lieu de départ de la sortie.
[Image: 593467peugeotValence.jpg]

Afin de ne pas engendrer de retard et de pouvoir vous restaurer avant la balade, nous vous conseillons de vous munir d’un panier repas (tiré du coffre!) .

Il est par ailleurs conseillé de faire le plein d’essence avant d’arriver, car vous ne rencontrerez aucune station tout au long du parcours.

[Image: 964219RecoSortieDrome205GtiCdf07102017472.jpg]

Après réception des participants, un road book vous sera remis pour une épreuve de navigation. [Image: lol.gif] [Image: lol.gif] [Image: lol.gif] 
Les équipages partiront un à un, par intervalle de 1 minute, pour un premier parcours d’environ 130 kilomètres en suivant les indications données sur les feuilles de route sous la forme de cases fléchées.

[Image: 145401Prsentation1.jpg]

Au cours de la 1ère étape, vous franchirez les plus beaux cols du Vercors, autrefois empruntés par le Rallye Monte-Carlo.

[Image: 159630RecoSortieDrome205GtiCdf07102017100.jpg]

[Image: 659117RecoSortieDrome205GtiCdf0710201794.jpg]

[Image: 568585RecoSortieDrome205GtiCdf07102017150.jpg]

[Image: 930890RecoSortieDrome205GtiCdf07102017240.jpg]

L'arrivée de cette étape est prévue au camping "La Pinède" à DIE où nous passerons la soirée (voir ci-dessous). Nous clôturerons cette journée par une dégustation de Clairette de Die et un repas pris en commun.
La soirée sera également un moment de partage avec notre membre d'honneur qui sera ravi de nous raconter ses exploits au Rallye Monte Carlo en 205 GTI.

[Image: 989349campingpinede.jpg]

[Image: 916585205MonteCarlo881.jpg]

************************************************************************************************************

La seconde étape se déroulera le dimanche matin sous la forme d'une boucle de près de 70 Kms autour de DIE par le col de Pennes.

Vous découvrirez sur votre passage:

[Image: 206795RecoSortieDrome205GtiCdf07102017299.jpg]

[Image: 804357coldepennes.jpg]

[Image: 710612coldepennes2.jpg]

[Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] [Image: car.gif] 

Au terme de cette matinée, nous nous retrouverons pour un repas bien mérité au camping de "La Pinède".

Ce sera également le moment de remettre, à l'occasion de cette sortie anniversaire, une petite surprise à chaque participant.
Ce sera alors la fin de notre week-end en Drôme Provençale ! 

Hébergement:
L'hébergement (compris dans l'inscription) est prévu au camping de "La Pinède" à DIE.
Nous disposerons de bungalow qui, en fonction des désirs de chacun, sera réservé pour 1, 2, 3 ou 4 personnes (voir tarif ci-dessous).

Pour ceux qui souhaitent un autre hébergement, vous trouverez tous les renseignements utiles sur le site de l'office de tourisme de DIE.

Localisation : 
Valence : Autoroute A7
- Lyon à 105 Kms 
- Marseille à 213 kms
- Paris à 564 kms
- Rouen à 691 Kms

Tarif 
Il comprend :
•les frais d’inscription par véhicule :
- Adhérent : 10 € 
- Non adhérent : 30 € 
•les frais par personne (comprenant la nuitée du samedi soir en bungalow au camping, le repas du samedi soir, le petit déjeuner et le repas du dimanche midi)
-64€ si 4 personnes par bungalow (2 personnes par chambres)
74€/personne - si 3 personnes par bungalow (2 personnes dans 1 chambre et 1 personne seule dans une chambre)
-78€ si 2 personnes par bungalow (2 personnes dans 1 seule chambre)
-85€ si personne seule dans un bungalow
-Enfant de moins de 12 ans moins soustraire 7€ en fonction de la formule choisie
32€/personne – sans hébergement au camping, uniquement les repas du samedi et dimanche 

Les draps sont prévus dans la location mais pas les serviettes de toilette, ni le ménage

LIMITE à 30 GTI – Inscrivez-vous vite !

DATE LIMITE D'INSCRIPTION : 18 Mars 2018

Pour vous inscrire : téléchargez et renvoyez-le Bulletin d'Inscription, accompagné de votre règlement, au Trésorier du club : BADOT Frédéric, 15 impasse du Champ des Prés, 25 750 ARCEY.


ATTENTION ! Cette Sortie sera exclusivement faite de roulage avec des cols de Montagne. Elle s'adresse donc en priorité aux membres qui apprécient cela et elle est déconseillée aux jeunes enfants.

Si vous ne souhaitez pas participer au rallye, mais que vous voulez être tout de même présent à la sortie, vous êtes néanmoins le bienvenu pour rejoindre l'équipe organisatrice.

L’ordre d’inscription se fera en fonction de l’ordre d’arrivée des chèques (encaissés 15 jours avant la sortie)
by narrapresley at 02-09-2018, 05:33 PM
Nouvelle Alpine 2017 : les dix choses à savoir sur l'Alpine A110
[/url][Image: new-alpine-a110-2017.jpg?width=612&qtype...quality=90]La nouvelle Alpine A110 sera dévoilée en première mondiale à l'occasion du salon de Genève 2017.
[url=http://www.largus.fr/geneve/nouvelle-alpine-2017-10-choses-a-savoir-sur-lalpine-a110-8431407-10365047-photos.html]
La nouvelle Alpine sera l'une des grandes vedettes du salon de Genève 2017. Date de sortie, moteur, prix, réseau de distribution : voici tout ce qu'il faut savoir sur cette Alpine A110 de nouvelle génération.

La nouvelle Alpine A110 sera dévoilée le 7 mars prochain à l'occasion du salon de Genève 2017. Découvrez tous les secrets de cette nouvelle Alpine, de l'origine du projet jusqu'à la date de sortie.
 
Un projet lancé par Carlos Tavares
C'est Carlos Tavares, aujourd'hui P-DG du groupe PSA, qui a été à l'origine de la renaissance de la marque Alpine. L'ancien numéro deux du groupe Renault avait signé, en novembre 2012, un accord avec Caterham qui prévoyait la conception et la fabrication d'un véhicule sportif. Une joint-venture avait vu le jour sous le nom de « Société des Automobiles Alpine Caterham ».
[Image: txt_apline-renault-2013-tavares.jpg]
Carlos Tavares, alors numero 2 de Renault, pose devant le concept Alpine A110-50, un prototype conçu pour fêter les 50 ans de la Berlinette.
Mais suite à des désaccords, Caterham s'est retiré du projet en 2014. En 2016, des photos du prototype Caterham ont circulé sur Internet. Le lien de parenté avec la nouvelle Alpine est évident.
[Image: txt_caterham-c120-concept-alpine-2017.jpg]Voici le prototype Caterham C120 qui devait être la cousine germaine, côté anglais, de la nouvelle Renault Alpine.
 
Deux concept-cars avant la nouvelle Alpine
Avant le lancement de la nouvelle Alpine A110, Renault a dévoilé deux prototypes préfigurant le modèle de série. Le premier, baptisée Alpine Célébration, a été présenté à l'occasion des 24 Heures du Mans en 2015 en hommage aux 60 ans de la marque.
[Image: txt_2017-alpine-celebration-concept-1.jpg]Alpine Célébration Concept[Image: txt_alpine-vision-concept-1.jpg]Alpine Vision Concept
Le second - Alpine Vision - a été dévoilé par Carlos Ghosn, P-DG du groupe Renault, en février 2016. Il préfigurait à 80 % le modèle définitif qui arrive cette année.
 
Quel moteur pour la nouvelle Alpine ?
La nouvelle Alpine est animée par un 4 cylindres 1.8 TCe (moteur turbo), dérivé du 1.6 TCe de la Clio 4 R.S. La puissance atteint 250 ch pour un chrono annoncé à 4,5 s sur l'exercice du 0 à 100 km/h.
[Image: txt_alpine-vision-concept-3.jpg]Comme sur le concept Vision, la nouvelle Alpine dispose d'une boîte à double embrayage, avec palettes au volant.
Ce moteur est couplé à une boîte automatique à double embrayage, avec palettes au volant. Il s'agit certainement d'une transmission différente de celle de la Clio R.S., capable de digérer une valeur de couple plus importante.
 
Une Alpine en aluminium
Avec la nouvelle A110, Alpine a cherché la légèreté pour offrir de bonnes performances et une meilleure agilité. Ainsi, la plateforme et la carrosserie ont été réalisées en aluminium, tandis que les sièges ont été allégés au maximum (13,1 kg chacun).
[Image: txt_2017-alpine-a11-carrosserie-aluminium.jpg][Image: txt_2017-alpine-a110-siege-sport.jpg]
 

Un aérodynamisme soigné
A l'instar du poids, Alpine a apporté un gros travail sur l'aérodynamisme de sa Berlinette. On note, par exemple, la présence d'un fond plat et d'un diffuseur arrière pour réduire la traînée et améliorer la vitesse de pointe.
> A LIRE. Un fond plat et un diffuseur pour la nouvelle Alpine
[Image: txt_2017-alpine-a110-aerodynamique.jpg]
 
Quel prix pour la nouvelle Alpine ?
Pour fêter le retour d'Alpine, Renault a lancé une série spéciale de lancement en décembre 2016, baptisée Alpine Première Edition. Cette version suréquipée et limitée à 1 955 exemplaires (elles sont toutes vendues), coûtait entre 55 000 et 60 000 euros, selon le constructeur.
Si Renault n'a pas encore communiqué les prix de la version normale, ils seront logiquement inférieurs à ceux de la série limitée de lancement.
[Image: txt_alpine-premiere-edition-2017.png]
Seulement 1955 exemplaires de la série spéciale Alpine A110 Première Edition ont été mis en vente. Tout le stock est parti en trois jours...

 
Où est fabriquée l'Alpine A110 ?
La nouvelle Alpine est une voiture « made in France », fabriquée sur le site historique de la marque, à Dieppe.
[Image: txt_usine-dieppe-alpine.jpg]La nouvelle Alpine sera fabriquée dans l'usine historique de la marque, à Dieppe (Seine-Maritime).
 
Quelle est la date de sortie de la nouvelle Alpine ?
La nouvelle Alpine A110 sera dévoilée au salon de Genève, mais elle n'arrivera pas tout de suite à la vente. Les futurs propriétaires de la série spéciale de lancement « Première Edition » seront les premiers livrés, en fin d'année 2017.
Les autres devront attendre début 2018 pour prendre le volant de la nouvelle Alpine.
 
Quid du réseau de distribution ?
La nouvelle A110 sera distribuée dans des showrooms dédiés à la marque Alpine, et non dans le réseau Renault. Selon nos informations, 15 ou 16 concessions verront le jour en France. La première à ouvrir ses portes sera celle de Boulogne-Billancourt (92), à la fin du mois de mars.
[Image: txt_alpine-boulogne.jpg]Des prototypes de la nouvelle Alpine passent devant la future concession de Boulogne-Billancourt.
 



Lire la suite: http://www.largus.fr/geneve/nouvelle-alpine-2017-10-choses-a-savoir-sur-lalpine-a110-8431407.html#ixzz56dLPASK6 
Follow us: @Largus_auto on Twitter | Largus.auto on Facebook
by narrapresley at 02-09-2018, 05:31 PM
En apparence, c'est plutôt simple : il suffit de rajouter trois lettres sur une élégante et paisible Mercedes Classe C pour la transformer en une bête sauvage capable de tutoyer les meilleures GT. Ces lettres ce sont AMG, du nom de la filiale diabolique de Mercedes. Mais dans les faits c'est un peu plus compliqué, les modifications sont impressionnantes et il vous faudra un sacré soutien de votre banquier pour absorber le coût de l'opération… Autrement dit avec la Mercedes C 63 S AMG le bonheur est dans le prêt !

Faro (Portugal) — De notre envoyé spécial
Twitter : @DrevetCyril

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER NOTRE GALERIE PHOTO MERCEDES C 63 S AMG

Un petit détail ne vous aura pas échappé. Contrairement aux générations précédentes le logo C 63, dénomination qui d'ailleurs ne se justifie plus puisque le V8 Biturbo fait 4 litres de cylindrée et non plus 6,3, est assorti d'un petit "s".

C'est que désormais la Classe C sous anabolisants se décline en deux carrosseries (berline et break) et deux versions pour varier les plaisirs : C 63 "classique" de 476 ch ou C 63 S, notre modèle d'essai, de 510 ch. Oui vous avez bien lu : cinq cent dix chevaux ! A côté, l'Audi RS4 avec ses 450 ch et la BMW M3 avec "seulement" 431 ch font pâle figure. Quant à la raison de cette dualité entre C 63 et C 63 S, c'est que son moteur est issu de celui de l'impressionnante AMG GT disponible aussi en GT et GTs.

[/url][Image: 028A000007948389-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]



La forme et la fonction
Petit rappel pour les nouveaux(elles) ou les distrait(e)s : la C 63 S AMG, comme son nom le suggère, c'est avant tout une Mercedes Classe C revue et corrigée par AMG, la branche compétition du constructeur de Stuttgart. Et autant vous dire que dans cette version tout y passe, à commencer par l'esthétisme.

Petit tour du propriétaire : on commence par le capot qui arbore deux bosselages dits "powerdomes", l'une des marques de fabrique d'AMG. Sur les flancs, une ouïe stylisée affiche fièrement le logo "V8 Biturbo" qui annonce la couleur. Sur les bas de caisse une baguette en carbone ou en aluminium vient dynamiser le profil latéral. Mais le plus gros travail intervient sur la face avant avec une nouvelle grille de calandre identifiée "AMG" et surtout un bouclier intégralement redessiné.

Et d'après Jean-François Huet, le designer – Français – qui lui a donné son nouveau visage, ne croyez-pas qu'il ne s'agisse que d'une histoire de look. Ici chaque forme a sa fonction. Ainsi, nous explique-t il, la lame en carbone avec un bord en aluminium qui forme une vague sous le parechoc intégré, non seulement symbolise le "A" de AMG, mais surtout divise les flux d'air pour les canaliser vers les radiateurs latéraux ! De même les petites bavettes qui entourent les deux grosses bouches d'aération qui mènent à ces fameux radiateurs, apportent un surplus d'appui aérodynamique sur l'avant.

[Image: 00C8000007948399-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]
[Image: 00C8000007948407-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]
[Image: 00C8000007948413-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]


L'arrière n'est pas en reste avec un diffuseur sous les échappements (comme en F1) qui, Jean-François nous l'assure, provoque un réel effet de sol qui stabilise l'auto et améliore nettement ses vitesses de passage en courbe. Et outre les quadruples échappements AMG, c'est le becquet en carbone sur la malle arrière qui a bénéficié de beaucoup d'attention. Et là on comprend toute la complexité du travail des designers. Car on remarque tout de suite sa forme très particulière, il est fin mais très relevé, quasi à la verticale.

Jean-François a trouvé cette ruse car un aileron classique plus profilé vers la poupe aurait rompu les angles de vue imposés par les normes européennes du troisième feu de stop situé à la base de la vitre arrière sur la classe C. Sa solution permet de sauver l'appui aérodynamique indispensable à cet endroit tout en restant en conformité. Rajoutons à cela les jantes magnifiques et, c'est sûr, la C 63 S ne laisse pas indifférents les passants que vous croisez !

Dure à cuir…

La personnalisation est plus timide dans l'habitacle. Des baquets sports, du cuir partout, des logos AMG savamment distillé dans tous les coins, le plus visible reste néanmoins la magnifique pièce de carbone qui habille la console centrale. En option, bien sûr ! Détail chic, elle intègre une horloge à aiguille IWC, la célèbre manufacture Suisse partenaire d'AMG.

On notera surtout la commande de sélection du mode de conduite. Cette dernière propose cinq configurations qui modifient totalement le comportement de l'auto. "Confort", pas besoin de traduction. Puis les modes "Sport" et "Sport +" qui durcissent les suspensions, accélèrent les passages de rapport de la boîte, et modifient la cartographie du moteur. Enfin, outre un mode "individual" pour personnaliser à la carte ces réglages, la configuration "Race" libère totalement la bête qui sommeille dans cette Classe C supersonique.

[Image: 028A000007948417-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]

Belle canto !

Démarrer une C 63 S AMG c'est comme aller à l'opéra. A l'instant où on l'on presse le bouton "Start" - une petite option liée à l'ouverture automatique sans clef des portes qui malgré les 97.650 € de la voiture vous coutera tout de même 800 € supplémentaires ! – un coup de tonnerre retentit. Tel le lion qui s'éveille dans la Savane, le V8 Biturbo lance un rugissement guttural pour imposer d'entrée sa suprématie sur les troupeaux de diesels environnants !

La suite n'est qu'une envolée lyrique. A partir du mode Sport+, qui ouvre en grand la soupape dans l'échappement, le concerto en V8 majeur vous transporte au cœur d'un orchestre philharmoniquereprenant les plus grands succès des muscle-cars des années 70, des dragsters de la NHRA et pour les refrains à un hommage vibrant (au sens propre !) aux V8 Lamborghini des Off-Shore qui manœuvrent nonchalamment dans le port de Miami. Avec en "bonus track", à chaque levée brutale d'accélérateur ou de passage de rapport, un solo de percussions, de gargouillements, et de "ratatouillages" qui vous prend aux tripes. Autant dire que dans la C 63 S vous n'éprouvez jamais l'envie d'allumer la radio.

Mais ne croyez pas que l'ouïe est le seul sens sollicité, votre estomac et votre cou apprennent rapidement qu'une berline qui abat le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes, c'est violent, très violent ! D'ailleurs, si l'on utilise pas le "Race Star", un mode spéciale de la boîte qui optimise les départs-arrêtés, on laisse pas mal de gomme derrière les roues arrières sur le bitume.

[Image: 028A000007948377-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]

Des droites et des courbes.

Et parlons-en de cette boite de vitesse. Jusque-là ça a toujours été le point faible de Mercedes y compris sur ses déclinaison AMG. Et contrairement à l'AMG GT dotée – alléluia – d'une boite semi auto à double embrayage, celle de la C 63 utilise une technologie proche mais différente. Du coup avant d'engager le premier rapport sur les palettes au volant, on craint le pire… Mais surprise ! Sans être aussi rapide qu'une double embrayage, celle-ci s'avère l'être suffisamment pour une berline de très hautes performances, et même sur circuit elle ne nous a pas gênés.

Reste-donc la plus grosse interrogation, la tenue de route. Là aussi les productions de la marque à l'étoile badgées AMG ont toujours affiché le caractère d'un dragster capable d'accélérer très fort en ligne droite plutôt que de celui d'une voiture de rallye qui enchaine les virages soudés à la route.

Même la sublimissime SLS était à des années-lumière d'une Nissan GTR, référence en la matière. Et "badabang", nouvelle surprise ! Équilibrée, agile malgré ses 1.730 kg avec conducteur et pleins faits, elle enchaine les courbes avec aisance sans prendre top de roulis. Alors certes, personnellement, j'aurais aimé qu'en mode "Sport+" et "Race" les suspensions soient encore plus fermes en bon adepte des planche de bois. Mais j'avoue que le compromis trouvé n'est pas trop mal.

[Image: 0145000007948385-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]
[Image: 0145000007948381-photo-mercedes-c-63-s-amg-2015.jpg]
[url=http://www.turbo.fr/diaporama/photo-essai-mercedes-c-63-s-amg-2015-les-photos-79637/]

Mieux, la direction est – pour une fois – très directe et remonte correctement les informations de la route. Et en plus elle a beau être une propulsion de 510 ch, elle est très prévenante. C'est tout juste si elle ne vous envoie pas un mail pour vous prévenir lorsque vous amorcez un survirage ! Du coup la glisse est facile à gérer et autant dire que l'on se régale.

Reste donc le freinage. Notre modèle d'essai disposait de l'option freins céramique/carbone de plus en plus à la mode sur les voitures de hautes performances car bien plus résistants à l'usure et à l'échauffement (Fading) en utilisation intensive. Sauf qu'en vérifiant par hasard le train arrière, je me suis rendu compte que seuls les disques avant en sont équipés ! A 8.350 € l'option, la pilule est un peu dure à avaler. En revanche, même s'ils manquent légèrement de mordant, ils sont très efficaces. Durant toute la durée de l'essai, à rythme très soutenu, je n'ai eu qu'un seul fading après, il faut le reconnaitre, un enchaînement d'accélérations/freinages forts.
by narrapresley at 02-09-2018, 05:28 PM
[Image: coucou.gif] à tous

Je vous présente sur ce topic la remplacante de mon A4 DTM Edition quattro, il s'agit comme le titre l'indique d'une fabuleuse RS4 V8. [Image: love.gif]

1. Présentation du modèle

[Image: rs40500198py.jpg]


C'est au salon de Genève de 2005 qu'Audi a présenté le nouveau fer de la lance de la gamme RS : la RS4 deuxième du nom.
L'Audi RS 4 s'inscrit dans le droit fil de la stratégie suivie par la quattro GmbH qui fait entrer les acquis de la compétition dans l'univers du quotidien automobile. L'abréviation RS symbolise chez Audi des performances à leur apogée ainsi que des innovations techniques et un comportement dynamique qui sortent largement de l'ordinaire.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES AUDI RS4 mk2 
MOTEUR

Type: 8 cylindres en V, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique directe.
Cylindrée en cm3: 4 163
Alésage x course : 84,5 x 92,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 414 à 7 800.
Puissance au litre en ch: 99,44
Couple maxi en Nm à tr/mn: 430 à 5 500
Couple au litre en Nm : 103,29
TRANSMISSION
Intégrale + EDL + ESP
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 650
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,98
ROUES
Freins : 4 disques ventilés et perforés + ABS + EBD.
Pneus : AV et AR 255/35 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250 (bridée électroniquement)
400 m DA en secondes: 13,1
1 000 m DA en secondes: 23,2
0 à 100 km/h : 4,8
0 à 200 km/h : 16,6



2. Moteur et transmission :

[Image: moteur_transmission.jpg]

Pièce maîtresse de la préparation RS, c'est le V8 4,2l de la marque qui a été choisi pour animer la RS4, mais non pas sans être auparavant être passé entre les mains des sorciers de quattro GmbH.
Le V8 adopte désormais la technologie d'injection directe d'essence FSI permettant ainsi d'optimiser au maximum le mélange injecté dans les chambres de combustion. Ce système permet l'augmentation des performances et l'optimisation de la consommation d'essence. 
Toutes les pièces mobiles ont été optimisées : pistons, bielles, vilebrequin...
Au final on obtient le premier moteur haut régime de la marque : 420cv à 7800tr et un rupteur situé à 8250tr !
Des régimes de rotation impressionnants pour un V8 longue course, c'est dire le travail effectué par les ingénieurs de la marque.

Pour faire passer une telle puissance à la route, Audi a misé - bien évidemment - sur la transmission intégrale permanente quattro. L'expérience acquise par Audi ces 25 dernières années et son leadership dans le domaine et sur le marché des modèles tout terrain représente un avantage considérable pour les clients. Sur la RS 4, la nouvelle génération de transmission quattro travaille avec une répartition du couple asymétrique et dynamique. 

La répartition du couple entre les deux trains de roulement est assurée par un différentiel central autobloquant du type Torsen, avec une répartition inédite jusqu'à lors pour la marque 40/60, soit une répartition favorisant la propulsion.
Dès lors que l'état de la route change, la répartition de la puissance évolue en conséquence, les transferts s'effectuant dans l'instant en fonction du couple et ce, avec la possibilité de le faire passer à 100 % sur un seul essieu. Cette nouvelle répartition vaut à la RS 4 un surcroît de dynamisme. Outre la motricité, la maîtrise du véhicule, sa stabilité, ses réactions lors des alternances de couple et en situation de transition ont été améliorées ainsi que l'agilité et les qualités directionnelles. 

La boîte de vitesses présente une commande à débattements courts. Les ingénieurs ont accordé une importance particulière à sa compacité, à sa légèreté et à son confort de passage. L'étagement a été précisément adapté au huit cylindres de la RS 4 et contribue dans une large mesure à la puissance d'ensemble de la chaîne cinématique, que la transmission quattro se charge ensuite de faire passer à la route.



3. Châssis :

La berline est dotée de nombreuses pièces de châssis en aluminium. Comparée à une A4 normale, l%u2019assiette de la RS4 est surbaissée de 30 mm. Sa voie avant est plus large de 37 mm et sa voie arrière de 47 mm. La taille des ressorts et amortisseurs a également été adaptée au comportement sportif de la voiture. L%u2019 Audi RS4 est équipée du système Dynamic Ride Control (DRC), un système d%u2019amortissement non électronique qui compense les mouvements de roulis et de tangage de la caisse grâce à une vanne hydraulique entre les deux amortisseurs opposés, en diagonale. La direction servotronic a elle aussi été remaniée pour répondre à la nouvelle donne. Ses réactions directes et sa démultiplication faite pour un petit nombre de tours servent parfaitement la RS 4 et ses qualités sportives.
L'association de la transmission quattro, du DRC et du châssis sport spécifiquement adapté à la RS 4 confère une exceptionnelle stabilité routière à la voiture, qui semble avancer sur des rails même à vitesse maximale en virage là où d'autres réalisations ont déjà buté sur leurs limites. Cette dotation est bien entendu complétée par un ESP de toute dernière génération dont les paramètres ont été définis pour la voiture.

La RS 4 est équipée de freins de 18 pouces pincés par des étriers à 8 pistons qui lui valent une impressionnante puissance de décélération ; les disques perforés et ventilés ont un diamètre de 365 millimètres à l'avant et 324 millimètres à l'arrière. Il s'agit de freins à fixation flottante, ce qui signifie que l'anneau de friction en fonte ventilé et le tambour sont des éléments distincts solidarisés par des goujons. On obtient de cette façon une meilleure endurance, en particulier en cas de fortes contraintes thermiques, tout en évitant la déformation en cloche des disques qui ne permet plus aux garnitures de s'appliquer correctement pour le freinage. La déformation des éléments sous contraintes est quasiment exclue. Autre aspect positif : la légèreté du système allège les masses non suspendues et contribue à l'agilité de la voiture.
La ventilation des disques de freins a été optimisée avec l'installation d'entrées d'air naca pour un meilleur refroidissement.



4. Design

*Extèrieur:

[Image: rs40500014oj.jpg]
[Image: rs40500169ug.jpg]
[Image: rs40500217mo.jpg]
[Image: rs40500232rk.jpg]


_Passages de roues élargis 
_Pare-chocs design avec calandre alvéolée 
_Bas-de-caisse élargis avec baguettes de portières adaptées 
_Spoiler intégré au capot et aux ailles l'arrière 
_Ligne d'échappement à double flux avec double sortie ovale 
_Rétroviseurs à deux bras avec boîtier en aluminium mat 
_Nouvelles roues de 18 pouces avec motif à cinq bras (roues de 19 pouces avec motif à 7 doubles bras en option) 
_Monogrammes RS 4 à l'avant et à l'arrière 
_Baguettes décoratives en aluminium mat

*Intèrieur :

[Image: rs40500056ru.jpg]

_Sièges sport Recaro RS avec bourrelets lattéraux gonflables
_Sièges en cuir Valcona noir
_Contre-portes en cuir Valcona noir
_Volant sport RS en cuir avec parties aluminium
_Pommeau de levier de vitesses RS cuir et aluminium
_Soufflet de levier de vitesses en cuir noir .
_Poignée de frein à main en cuir
_Habitacle, tableau de bord et éléments complémentaires noirs.
_Applications décoratives et inserts en carbone.
_Moulures de seuils avec inscription RS4
_Compteurs spécifiques RS
_Bouton mode Sport sur le volant



5. Equipement et options complémentaires de ma voiture

_Couleur extèrieure : bleu sprint nacré.
_Audi Parking System à l'avant et à l'arrière
_Toit ouvrant électrique en verre
_Projecteurs Xenon Plus
_Adaptative Light
_Affichage multifonction/ordinateur de bord en couleur avec système global de contrôle
_Détecteur de lumière et de pluie avec coming home/leaving home éclairage jour à l'avant et à l'arrière
_Pack rangement
_Pack éclairage
_Pack coffre
_Rétroviseur intérieur de sécurité à réglage jour/nuit 
_Accoudoir central avant
_Accoudoir central arrière avec rangement et dispostif et chargement à fourreau
_Système d'alarme antivol
_Autoradio Symphony MP3 avec chargeur 6 cds intégré
_Système Audi Bose 10hp
_Double vitrage
_Régulateur de vitesse




6. Photos

Place aux photos et faites chauffer vos modems !

[Image: IMG_2183.jpg]
[Image: IMG_2187.jpg]
[Image: IMG_2188.jpg]
[Image: IMG_2190.jpg]
[Image: IMG_2198.jpg]
[Image: IMG_2199.jpg]
[Image: IMG_2200.jpg]
[Image: IMG_4843.jpg]
[Image: IMG_4846.jpg]
[Image: IMG_4865.jpg]
[Image: IMG_4866.jpg]
[Image: IMG_4867.jpg]
[Image: IMG_4869.jpg]
[Image: IMG_4870.jpg]
[Image: IMG_4871.jpg]
[Image: IMG_4872.jpg]
[Image: IMG_4873.jpg]
[Image: IMG_4874.jpg]
[Image: IMG_4875.jpg]
[Image: IMG_4876.jpg]
[Image: IMG_4877.jpg]
[Image: IMG_4878.jpg]
[Image: IMG_4881.jpg]
[Image: IMG_4882.jpg]
[Image: IMG_4883.jpg]
[Image: IMG_4885.jpg]
[Image: IMG_4887.jpg]
[Image: IMG_4890.jpg]
[Image: IMG_4891.jpg]
[Image: IMG_4893.jpg]
[Image: IMG_4894.jpg]
[Image: IMG_4895.jpg]
[Image: IMG_4906.jpg]
[Image: IMG_4907.jpg]
[Image: IMG_4911.jpg]
[Image: IMG_4917.jpg]
[Image: IMG_4918.jpg]
[Image: IMG_4919.jpg]
[Image: IMG_4920.jpg]
[Image: IMG_4921.jpg]
[Image: IMG_4922.jpg]
[Image: IMG_4924.jpg]
[Image: IMG_4925.jpg]
[Image: IMG_4926.jpg]
[Image: IMG_4927.jpg]
[Image: IMG_4942.jpg]
[Image: IMG_4950.jpg]
[Image: IMG_4955.jpg]
[Image: IMG_4956.jpg]


[Image: IMG_2054.jpg]
[Image: IMG_2071.jpg]
[Image: IMG_2072.jpg]
[Image: IMG_2074.jpg]
[Image: IMG_2192.jpg]
[Image: IMG_2193.jpg]
[Image: IMG_4879.jpg]
[Image: IMG_4912.jpg]



7. Impressions de conduite

Que dire sinon que cette RS4 est un monstre ! [Image: eek.gif]

Je suis encore très ému en écrivant ces mots, un rêve(et quel rêve !) qui se réalise !



J'ai passé à ce jour 2000km à son volant et que dire si ce n'est que cette voiture est au-delà de ce que tout j'aurais pu imaginer.

Si la voiture parfaire n'existe pas, cette RS4 s'en rapproche fortement en tout cas.

Extèrieur : bon je pense qu'il n'est pas nécessaire de s'étendre sur la question les photos parlent d'elles même, d'autant plus qu'elle est de la bonne couleur. [Image: biggrin.gif]

A noter cependant les clignotants blancs désormais sur la RS4.

Intèrieur : je ne suis pas dépaysé c'est clair, même si on sent tout de suite qu'on est dans une autre voiture.

Les sièges sont excellents, on pourrait penser que de tel baquets sont inconfortables, au contraire. Le maintient est parfait et le siège englobe tout le corps, on finit vite par s'y sentir comme dans une deuxième peau. C'est ferme mais pas inconfortable, les bourrelets latéraux achevant de peaufiner le maintient.

Le volant RS, plus petit que celui de l'A4 est très agréable à manier et offre un très bon grip grace au cuir perforé. Et je ne parle pas du bouton Sport que lequel je reviendrai plus tard.

Sinon elle est équipée du nouvel autoradi symphony, avec chargeur 6cd en façade, grand écran d'affichage et surtout fonction mp3, donc on peut mettre 6cd mp3, le tout couplé avec les HP bose, autant que ce n'est pas la musique qui manque tant en quantité qu'en qualité. [Image: biggrin.gif]


Châssis : Extraordinaire tout simplement. La tenue de route est très impressionnante, j'ai conduit des voitures sportives mais ce n'est rien à côté. L'auto vire à plat, mais vraiment, quasiment pas de roulis. Les vitesses de passage en courbe sont bluffantes, c'est simple avec la RS4 tu te dis toujours que aurais pu passer plus vite, à la vitesse où avec la DTM ou la Clio je commence à attaquer fort, les pneus de la RS4 n'ont même pas commencer à crier. L'auto semble vraiment sur des rails et l'expression n'est pas exagérée. La direction est très agréable, l'assistance bien calibrée permet une conduite souple en usage normal et durcit suffisament lorsqu'on attaque. Précise, directe, informative, elle permet vraiment de faire corps avec l'auto et de la placer au milimètre.

L'agilité de cette RS4 est d'ailleurs impressionnante, à aucun moment on ne sent le poids de l'auto, ni le V8 sur le train avant. En terme d'agilité elle surpasse d'ailleurs sans problème la DTM, malgré son TFSI plus léger.
Précise, rigide et agile dans le serré, la RS4 se montre à l'aise dans tous les types de virage et impériale dans les courbes rapides tant l'auto ne prend pas de roulis. Les vitesses de passage en courbe sont très largement au dessus de ce que la morale réprouve. 

L'incisivité est elle aussi diabolique, sur une de mes petites spéciales habituelles en montagne, très typée rallye. sinueux à souhait avec de nombreuses épingles en côte et en descente. Terrain de prédilection de la Clio ou de la Mini, mais on se dirait qu'une intégrale V8 de 420cv n'y serait pas à l'aise...

Au contraire, la RS4 se montre diabolique même sur ce genre de parcours, sans rêver encore atteindre les limites de l'auto je passe plus fort que la Clio ne pourra jamais passer, l'auto bondit d'un virage serré à l'autre et se joue des pif paf en bondissant d'un côté à l'autre de la route à chaque coup de volant. Et je ne parle même pas du couple herculéen du V8 qui permet de ressortir avec force d'une épingle en côte même en 3ème...

Et pour ne rien gâcher elle est très confortable, ce n'est absolument pas tape cul, les irrégularités sont très bien filtrées. je dirais même que c'est un peu moins sec que la DTM.

Chapeau bas à Audi pour la qualité de l'amortissement, je n'aurais jamais pensé qu'une RS4 en 19" avec un châssis de ce calibre puisse même être plus confortable que la DTM en 18". [Image: jap.gif]


Et le freinage n'est pas en reste, excellent feeling, facile à doser, inépuisable de mordant et de puissance. Il vaut mieux d'ailleurs éviter de piler juste pour voir, car les 16 pistons du train avant répondent présents et la force de décélération est telle que la ceinture vrille le corps.


Moteur : Le coeur de la RS4. Le bruit du V8 qui s'éveille est magique, mais la symphonie qui s'en suit est tout simplement jouissive. Le "glou glou" du V8 sonne dans une sonorité rauque, profonde et caverneuse, c'est comme si on entendait les pistons marteler.

Le V8 se fait cependant discret vitres fermées (j'ai le double vitrage) et à régime stabilisé en 6ème on entend plus grand chose, on en profite donc pour parler calmement et profiter de la sono.

Mais j'avouerai que pour l'instant je roule surtout vitres ouvertes. [Image: tongue.gif]

Pour ce qui est du bouton sport, autant en mode normal on peut rester encore discret si on on accélère pas trop, mais une fois qu'on a appuyé sur ce bouton magique, le V8 donne de toute sa voix et la sonorité devient plus forte, plus profonde et marquée. Addictif tout simplement.

On devient vite accroc à la pédale de droite aussi, dur de rouler sur un filet de gaz tant ce moteur ne demande qu'à s'exprimer. Souple, coupleux et élastique, il sait se montrer parfaiement civilisé pour une utilisation normale. Cependant dès qu'on appuie un peu plus il montre sa vraie nature. 

Nom de dieu que ça pousse ! [Image: eek.gif]

Si à bas et mi-régime la poussée se veut déjà forte et virile tant il y a de couple, passés les 5 000tr le V8 en rajoute un couche et hurle toute sa rage. 

Une poussée herculéenne et continue qu'une fois lancée rien ne semble pouvoir arrêter, sinon le rupteur qu'on doit atteindre comme une fleur même en 3ème. 

Et quel allonge, la 3ème semble interminable, rapport qu'on pousse volontier au moindre bout droit un peu long. Rapport très dangereux aussi car si la seconde atteint les 110, la 3ème c'est plutôt 160. Vitesse très rapidement atteinte. 

Et passer la 4ème n'arrange en rien les choses car ça repart de plus belle. 

On se retrouve donc très facilement au moindre bout droit à 160, il faut garder la tête froide...

Le plus incroyable c'est que même sans être à fond et sans dépasser 6000tr la puissance est déjà impressionnante, quelle poussée incroyable ! [Image: eek.gif]

Le couple est titanesque est le fait d'effleurer la pédale en 2nde ou 3ème propulse avec force l'auto a des vitesses que la morale réprouve, sur petites routes on se croirait propulsé par un élastique géant de virage en virage, tant le virage arrive vite.

Je vais déjà plus vite que n'importe quel véhicule que jai pu conduire avant, le paysage défile à chaque accélération et les reprises sont expéditives, d'ailleurs ça reprend tellement fort sur tous les rapports qu'il n'est parfois pas évidemment de savoir sur quel rapport on se trouve. Il m'est arrivé de repasser la 3 en pensant être en seconde et arrivé en 6ème je cherche une septième. [Image: biggrin.gif]

Je n'ose imaginer ce que ça va donner une fois le rodage fini complètement et que je pourrais prendre les 8000tr !

Le freinage est lui aussi dantesque, même sans taper dedans car il faut bien le roder, la puissance est impressionnante, ça freine fort et grace au DRC l'auto ne plonge pas, on se sent en confiance quelque soit le rythme adopté car on sait qu'il répondra toujours présent.


Bref, pour conclure car j'ai été très long [Image: oops.gif] , c'est une voiture vraiment hors du commun, cette auto transpire tout le savoir faire d'Audi et on ne peut que rendre hommage au département quattro GmbH pour le fabuleux travails qui a été fait sur cette auto. [Image: jap.gif]

On sent que tout a été pensé, étudié, calculé, rien n'a été laissé au hasard, on sent tout de suite qu'on est aux commandes d'une voiture hors du commun. Cette voiture est quasiment parfaite et on comprend aisément à son volant pourquoi elle a reçu tant de louanges.

Bilan donc très très largement positif, le sentiment qui se dégage de cette auto c'est qu'elle est parfaite. Difficile de lui trouver un défaut, je cherche encore. 

Puissante, efficace, facile à mener et offrant son lot de sensations. La RS4 mérite clairement toutes les louanges et les bonnes critiques qui ont pu lui être faites. 

Point à ne pas négliger cependant, car si elle est facile à prendre en main, elle n'est pas à mettre entre toutes les mains car les vitesses qu'on atteint (très facilement) sont statosphériques, ça envoie du gros linge et le paysage vous saute à la figure à chaque pression de l'accélérateur. 
Le plus bluffant au final c'est que tout ça se passe à bord d'une berline famililale qu'on pourrait penser paisible. 

Chapeau bas aux ingénieurs de chez Audi, le boulot qui a été fait sur cette auto est tout simplement formidable. [Image: jap.gif]


Message cité 1 fois
Message édité par orangeroad le 28/08/2007 à 19:55:43
by narrapresley at 02-09-2018, 05:26 PM
RRRRRRR !!!
Après une Golf 6 R un peu décevante, la plus puissante des Golf est de retour chez Volkswagen. A peine quelques mois se sont écoulés entre sa présentation et celle de l’Audi S3 dont elle reprend notamment le 2.0L de 300 chevaux. Armée de sa nouvelle plateforme MQB qui a fait des miracles, cette nouvelle Golf 7 R promet d’allier efficacité et plaisir…
Texte : Maxime JOLY
Photos : Cédric AUGUSTO
La Volkswagen Golf 7 dispose de l’offre sportive la plus complète de la catégorie des compactes, tous constructeurs confondus. Outre la classique Golf GTI et sa version "Performance", on peut y ajouter la GTD qui s’écoule tout aussi bien (1.500 exemplaires par an en France) mais aussi la GTE hybride-rechargeable que nous avons essayée au printemps dernier et qui représente 7% des ventes totales de Golf 7 en France. Coiffant la gamme des "GT", la Golf R est un beau succès également puisque 400 se vendent chaque millésime. Et pour courronner le tout, le break Golf R arrive en concessions, la GTI va inaugurer une version Clubsport du calibre des Leon Cupra et Volkswagen nous prépare même une très méchante Golf R400 pour 2017 !

PRESENTATION
[Image: vw-golf7-r-av.jpg][Image: vw-golf7-r-jantes.jpg]
La nouvelle Golf R nous revient avec des ingrédients connus mais une recette nouvelle. Sur cette version comme sur la GTI, pour Volkswagen tout l'enjeu consiste à créer un équilibre entre sérieux et sportivité, entre discrétion et différenciation. Ou comment cacher une bête de 300 ch sous les traits d'une banale Golf, berline compacte la plus vendue en Europe ! Sur ce point, il faut admettre que c'est réussi. Toujours proposée en 3 et 5 portes (+820 €) faut-il rappeler, la Golf R fait de la sobriété sa meilleure marque de distinction face à une concurrence qui a tendance à abuser des artifices de style, jusqu'à la caricature. Au volant de la VW Golf R, vous pourrez donc facilement passer inaperçu et ne pas attirer l'attention outre mesure...
Quand on la regarde plus en détail, il est pourtant impossible de la confondre avec un banal TDI "R-Line". Les éléments de carrosserie spécifiques à la R semblent d'ailleurs un peu plus démonstratifs que sur la précédente génération. Le graphisme du bouclier avant, avec ses doubles prises d’air latérales superposées est nouveau et exclusif à la R, tout comme les doubles sorties d’échappement installées de part et d'autre du diffuseur arrière, à l'instar de l'Audi S3. Plus en détail, on découvre une grille de calandre modifiée et frappée du logo « R » ainsi que des feux de jour LED en double U intégrés au boîtier des phares bi-xénon. Le profil reste très sobre mais se pare malgré tout d'une jupe latérale spécifique et de jantes en alliage « Cadiz » de 18". En option, moyennant un supplément de 1130 €, on pourra passer à du 19" de diamètre (chaussé en 235/35) et opter pour les jantes "Pretoria" plus légères (y compris visuellement) qui équipent notre modèle d'essai. Les étriers de freins peints en noir font eux aussi dans la discrétion et ne se démarquent que par un petit logo « R » peint en blanc.
Sur les 8 coloris disponibles pour la carrosserie, un seul est gratuit (Blanc pur). Pour un peu plus d'originalité et de gaieté que le gris Argent métallisé (de notre exemplaire) bleu Nuit, gris Limestone, noir Intense et blanc Oryx, préférez le rouge Tornado (vendu 295 € contre 640 € pour les autres teintes métalissées et nacrées), ou le bleu Lapiz exclusif à la Golf R.
HABITACLE
[Image: vw-golf7-r-interieur.jpg][Image: vw-golf7-r-interieur2.jpg]
A l'intérieur de la Golf 7 R on retrouve évidemment la même sobriété. L'ambiance sombre domine avec des sièges baquets dont la bande centrale est de série en tissu noir et l'entourage en Alcantara de couleur grise avec des coutures piquées noires. Volkswagen propose aussi un pack cuir biton Nappa/Carbone en option dont la partie extérieure des assises et dossiers imite le carbone. Pour la partie centrale, vous avez alors le choix entre du cuir gris foncé ou gris clair. Sur la planche de bord, le noir (laqué) s'invite aussi un peu partout. Seul le pédalier avec repose-pied en aluminium ajoute véritablement une touche sportive à cet habitacle typiquement "Volkswagen".
S'il n'y a rien à reprocher à la qualité de la finition sur la Golf 7, il faut bien admettre que l'habitacle de cette version ultra sportive se montre vraiment peu chaleureux. Même les aiguilles du compte-tours et du compteur de vitesse, éclairées en bleu, contribuent à créer une atmosphère froide comme un mois de janvier au coeur de la Basse-Saxe. La personnalisation à bord de la Golf R s’étend pourtant en de multiples endroits, avec de petits logos ajoutés sur le volant et l'instrumentation en passant par le menu de démarrage de l’écran tactile (à capteur de proximité) sur la console centrale et la clé de contact.
Côté équipement, la R se positionne en véritable haut de gamme et ne concède donc rien sur le confort ou les aspects pratiques. Les options sont peu nombreuses et concernent principalement la caméra de recul, la suspension pilotée DCC et le système de navigation "Discover Pro" à 1760 € intégrant les services en ligne Car-Net et les diverses fonctions de connectivité mobile.
by narrapresley at 02-09-2018, 05:24 PM
Salut à tous.
Je possede actuellement une audi a1 et je voudrais passer à une a3.
Ayant un budget limité et scrutant les bonnes affaires sur le net, je me suis penché sur l'importation via l'Allemagne.
J'ai lu un sujet sur le forum s'y rapportant  mais ne parlant pas allemand et surtout ne voulant pas me tromper, je voulais avoir l'avis de forumeur ayant fait venir leur auto du pays de l'outre rhin. Quelques retours sur des achats de véhicule très récent mais pas neuf pour me faire une idée de la chose.

Pour info, je suis à la recherche d'une a3 de 2013 ou 2014 en finition ambition avec led ayant moins de 20000km pour un budget maxi maxi de 21000€.
by narrapresley at 02-09-2018, 12:40 PM
L'année suivante, BMW dévoile la M3 Frozen Gray. Produite à seulement trente exemplaires, et seulement aux États-Unis, elle se reconnaît par sa teinte grise matte (référencée comme « Frozen Gray » chez BMW), ses jantes 19 pouces à l'extérieur, et son cuir bi-ton roux et noir à l'intérieur. Le moteur conserve ses 420 chevaux, mais la boîte DCT à double embrayage est fournie de série. Tout acheteur de cette Frozen Gray se voit offrir un stage à la BMW Performance Driving School.
En juin 2011, un modèle encore plus exclusif, la CRT (pour « Carbon Racing Technology »), basé sur la M3 Saloon E90 fait la part belle au carbone, permettant un gain de 45 kg, le tout en gardant les équipements de confort (GPS et climatisation) qui font d'elle une berline de luxe. Elle est produite à seulement 67 exemplaires et le moteur est celui de la GTS à 450 ch. Il s'agit de la première édition spéciale de la M3 qui n'est disponible qu'en berline quatre-portes. Toutefois, ce ne sont plus trois passagers qui pourront s'asseoir à l'arrière, mais seulement deux personnes, dans deux beaux sièges baquets. Elle se reconnaît par sa teinte grise matte son cuir rouge, et ses jantes Full Black.
En 2012, BMW sort trois séries spéciales de sa M3 en France. La M3 CS, la M3 Frozen 40 et la M3 DTM Champion Edition. La M3 CS, exclusivement française, se distingue par une teinte bleue matte éclatante (Frozen Blau), ainsi que par son intérieur aux surpiqûres bleues, avec une touche de rouge sur le volant. Il s'agit d'une version dépouillée, spécialement destinée aux sorties sur circuit. La M3 Frozen 40, elle, a été créée pour toute l'Europe, et célébrait les quarante ans de BMW Motorsport. Son extérieur se distingue d'une M3 « normale » grâce à une calandre chromée, ainsi que des sorties d'échappement et des ouïes latérales noires. La version Frozen 40 dispose aussi de quatre coloris spécifiques mats, toutes nommées « Frozen », que ce soit en bleu, bleu foncé, blanc ou rouge. À l'intérieur, la sellerie est exclusive, et les surpiqûres sont assorties à la teinte extérieure. Enfin, la version M3 DTM Champion Edition est un hommage à Bruno Spengler, le pilote canadien victorieux du championnat allemand DTM sur BMW M3. Elle est très facilement reconnaissable, grâce à sa teinte matte « Frozen Black », ses bandes de pavillon aux couleurs de Motorsport, ainsi que le sticker sponsor sur la vitre de custode. Les jantes full black rajoutent une touche d'agressivité à la voiture. À l'intérieur, les inserts en carbone reçoivent la signature de Bruno Spengler, ainsi qu'une numérotation. Seulement 54 exemplaires seront produits.
by narrapresley at 02-09-2018, 12:39 PM
Finalement, la M3 E30 remportera seize victoires en CFR entre 1987 et 1990, sept en BRC, et neuf en ERC avec des pilotes français (six avec des Belges). Dans la foulée Pascal Thomasse obtint deux podiums en Championnat de France D2, en 1990 et 1994.
Elle est à aujourd'hui toujours utilisée par de nombreux pilotes amateurs, partout en Europe (entre autres en Coupe de France des rallyes, où elle s'est imposée sans discontinuer entre 1990 et 1995, puis en 1998 (E30 et E36) : Hugues Delage obtint les coupes 1990, 1993 et 1994, et Dominique de Meyer celle de l'année 1991 et la finale de 1995 (Christophe Lapierre vainqueur de la coupe 1992, et Patrick Rouillard de celle 1998 pour la dernière fois de l'évolution M3 ex Vandy). Au Liban, Nabil Karam s'est imposé en 1991.
En Championnat d'Europe de course de côte', elle a remporté le titre de Catégorie I à cinq reprises consécutives avec Francis Dosières entre 1989 et 1993 (voiture homologuée Gr.A); s'en suivirent de nombreux autres titres toujours de Catégorie I pour les versions ultérieures de la M3 Gr.A, avec le tchèque Otakar Krámský (1995, 1997 et 1998), le croate Niko Pulić (1999, 2000 et 2001), le tchèque Robert Šenkýř (2003 et 2004) et l'allemand Jörg Weidinger (2005 et 2006), soit 15 titres de championne d'Europe entre 1989 et 2006. Le Challenge international de la montagne (FCHA) de la FIA ne lui a pas non plus échappé, avec le hongrois László Hernádi (2006, 2007 et 2008).
En courses sur glace, elle remporte les deux victoires aux 24 Heures de Chamonix en 1991 et 1992 avec Marcel Tarrès (2), Christian Debias (1) et B. Béguin (1) et les trois autres victoires de M. Tarrès (seul cette fois) à la Ronde de Serre Chevalier en 1991, 1992 (version 4x4) et 1993 (4x4) dans le cadre du Trophée Andros.
En Tourisme et Grand Tourisme, le titre mondial Tourisme 1987 (le seul attribué durant 18 ans) revint à l'italien Roberto Ravaglia (victoires de la M3 à Jarama, Dijon, aux 24 Heures de Spa, et à Silverstone), le Championnat d'Europe FIA des voitures de tourisme fut remporté en 1987 par Winfried Vogt (plus titre constructeurs) et en 1988 par Roberto Ravaglia, le Deutsche Tourenwagen Masters (DTM) pilotes (Tourisme) fut gagné en 1987 par Eric van de Poele et en 1989 encore par Roberto Ravaglia (plus les titres constructeurs de 1987 à 1990), le BTCC (British Touring Cars Championship) le fut par deux fois avec Frank Sytner (1988) et Will Hoy (1991, et titre constructeur), le Championnat de France de Supertourisme le fut aussi par deux fois grâce à Jean-Pierre Malcher (1989 et 1990; plus Dayraut en 2001 sur la version Silhouette), les titres conducteur et constructeur espagnols le furent une fois en 1992 avec Juan Ignacio Villacieros (Championnat d'Espagne de vitesse sur circuit - Tourisme), et le titre national Belge Grand Tourisme 1996 revint à l'équipage Hubert/Hubert/Duez; la voiture remporta notamment les 24 Heures du Nürburgring en 1989 (avec Ravaglia), 1990, 1991 et 1992 (Duez alors lauréat), puis 1994, 1996 et 1997 (E36 pour les deux dernières dates), et les 24 Heures de Spa qu'elle gagna à quatre reprises, en 1987, 1988 (avec Ravaglia), 1990 et 1992.
Ravaglia a ainsi pu obtenir le WTCC (1987), l'ETCC (1988) et le DTM (1989) avec la M3. Dans la foulée il a aussi remporté le Campionato Italiano Superturismo en 1990 et 1991 (seize victoires en deux ans). Sa première grande victoire sur M3 avait été au Guia Race of Macau (en), en 1987 (où une M3 s'imposa à cinq reprises jusqu'en 1993).
Pour l'Océanie, Jim Richards a remporté le championnat australien Tourisme en 1987 (en), Trevor Crowe le championnat néo-zélandais Tourisme (en) en 1988, et Peter Doulman le championnat australien Super Tourisme (en) et le championnat australien 2L (en) en 1993.
by narrapresley at 02-09-2018, 12:37 PM
Bonjour a tous!
 
Je suis resident aux USA depuis 10 ans maintenant et j'envisage un retour en France fin 2014 - debut 2015.
 
Je suis aussi l'heureux proprietaire, comme beaucoup d'entre vous, d'une ///M3 - E46.
 
Je me pose la question de ramener ma ///M3 avec moi en France.
 
Je me suis pas mal renseigne sur le web, en telephonant chez BMW France et a la DREAL.
 
Il y quelques points qui me semblent clair:
A remplacer:
1- pneus aux normes euro, taille d'origine en France (ouch... je viens juste de remplacer mes pneus avant...)
2- feu anti-brouillard arriere
3- clignotants avant
4- couleur des indicateurs de bord pour les feux (a priori le plus simple serait peut-etre de remplacer avec un compteur France - mais comment adapter le kilometrage?)
5- pas d'indicateurs lateraux
6- changement de la plaque constructeur
 
7- Il faut une obtention de certificat de conformite (partielle) et passage a la DREAL.
 
Ca c'est assez controlable financierement.
 
 
Ce qui me pose probleme c'est le flou artistique autour des tests de l'UTAC et le cout associe.
 
 
Ce que je recherche ici est l'experience d'un membre qui a importer son vehicule des USA. Quel cout, quelles modifications, quels tests?
 
Merci!
  •  Précédent
  • 1
  • 2(current)
  • 3
  • 4
  • 5
  • ...
  • 7
  • Suivant 
Bienvenue, Visiteur
Vous devez vous enregistrer avant de pouvoir poster.
Nom d’utilisateur

Mot de passe


Connexion
Rechercher dans les forums

Statistiques du Forum
Membres : 6
Dernier membre : eryxiny
Sujets du forum : 70
Messages du forum : 79
Utilisateurs en ligne
Il y a actuellement 4 utilisateurs connectés.
0 Membre(s) | 4 Visiteur(s)